Passer au contenu principal

Histoires de pêche

La pêche au saumon sur la rivière Mitis s’étend sur des millénaires. Les récentes fouilles archéologiques, qui ont eu lieu à l’embouchure de la rivière, montrent que les peuples autochtones venaient y pêcher et se régalaient probablement des saumons qui s’y trouvaient en abondance. En 1850, des sportifs prospèrent ont commencé à lancer leur ligne sur les rivières du Québec pour pratiquer ce noble sport. Les rivières de la Gaspésie et de la Côte-Nord ont alors acquis un caractère mythique grâce à leur beauté et à la quantité de saumons de bonne taille qu’elles recelaient.

La rivière Mitis a été identifiée comme rivière ayant un grand potentiel, mais il y a eu pour le saumon de nombreux obstacles à surmonter, comme les barrages et les déversoirs, utilisés par l’industrie du bois, et plus tard, les barrages hydroélectriques, pour répondre aux besoins de la vie moderne. Le saumon a même frôlé l’extinction.

George Stephen, l’homme derrière la construction du chemin de fer du Canadien pacifique, a été attiré par la grande beauté du site de l’embouchure de la rivière. Il a donc acheté des terres des deux côtés de la rivière, acquis les droits de pêche et construit la Villa Estevan, son camp de pêche fréquenté par de nombreux dignitaires. Mon arrière-grand-mère, Elsie Reford, a hérité de ce domaine privé en 1918. Comme son oncle, elle était une adepte de la pêche au saumon.

Aujourd’hui, la rivière Mitis a bien changé. Il n’y a plus de paradis privé. Elle est accessible à tous sur presque la totalité de sa longueur. Le saumon y est abondant. Le domaine a pris le nom de Jardins de Métis, lieu historique du Canada et site patrimonial du Québec. La Villa Estevan est devenue un espace culturel. Plus de 50  000 personnes y viennent chaque année.

Cette exposition sur la pêche au saumon sur la rivière Mitis explore l’histoire des gens qu’elle a inspirés, l’attrait singulier que nous avons développé pour ce poisson, Salmo salar – le sauteur – connu pour sa caractéristique de revenir frayer dans sa rivière d’origine. La rivière Mitis a, depuis toujours, une emprise particulière sur les humains qui, comme les saumons, y reviennent pour un pèlerinage annuel.

Alexander Reford
Directeur, Les Jardins de Métis

Commencer à lire l'histoire