Passer au contenu principal

En direct du manège militaire

Photo en couleur d’un bâtiment blanc avec un toit en pente, on voit aussi un mât, une plaque commémorative et des plaques pour les rues Mosley et Larmont dans le coin inférieur gauche.

Le manège militaire en 2016.

 

Même si le manège militaire était avant tout destiné aux exercices militaires, le bâtiment a toujours servi d’espace communautaire. Depuis sa construction en 1974, il a abrité de nombreux bals, concerts et attractions diverses.

A la fin des années 1800, le manège militaire offrait un programme de concerts dans lequel jouait souvent l’orchestre local du 12bataillon.  Une soirée d’été en 1908, cet orchestre a commencé à jouer dans les rues autour du manège militaire.  Une foule nombreuse l’y a suivi pour terminer le concert.

Photo en noir et blanc un peu floue d’un orchestre de dix musiciens en costume, cravate, derrière des pupitres sur une estrade à deux niveaux.  Des bandes verticales de papier ou de tissu donnent un effet chatoyant.  A gauche un pianiste derrière son instrument.

Don Gilke et son orchestre de 9 musiciens, vers 1950.

Au cours des  années 1950, les concerts et les bals dans le manège militaire étaient fréquents.      Le prix d’entrée variait de cinquante sous à un dollar selon les musiciens au programme.  La musique pouvait être moderne, du bon vieux temps ou populaire.  Lorsque Don Gilke et son orchestre de neuf musiciens ont joué dans le manège en 1951, le prix d’entrée était d’un dollar.  Il y a aussi eu un programme radiophonique en direct pendant le carnaval de la Légion en 1952.  Le spectacle s’intitulait Quitte ou Double avec les comédiens de renommée internationale Art McGregor et Frank Deaville. On a également remis des prix en argent.

Au programme du manège en mai 1947, un spectacle inusité mais très distrayant, un combat de lutte présenté par le Conseil de commerce d’Aurora mettant en vedette le champion du monde Whipper Billie Watson, Earl McCready et Mike Sharp.  Ces matchs de lutte au manège militaire et à la patinoire se déroulaient régulièrement et attiraient de nombreux spectateurs.

Publicité en noir et blanc pour ces matchs de catch avec des renseignements à droite et la photo à gauche d’un homme en short moulant, des chaussettes et des bottes dans une position de fente avant.