Passer au contenu principal

George Frederick Beurling

Photographie en noir et blanc d’un homme posant en tenue militaire.

Portrait de George Frederick Beurling

« This is no place for me… I’m a fighter pilot. » Lorsque l’Auditorium entend ces paroles le 10 novembre 1942, il réalise qu’il vit un moment historique. Depuis son ouverture en 1939, jamais l’aréna n’a accueilli autant de personnes en même temps. Dans ses gradins, 6 000 Verdunois scandant un nom :            « Beurling! » Au parterre se trouvent plusieurs représentants de la Ville de Verdun, de l’Aviation royale canadienne et de la National War Finance Committee ainsi que des dizaines de militaires. Sur une tribune aménagée au centre prend place un jeune militaire verdunois, véritable héros de guerre : George Frederick Beurling.

Une cérémonie incroyable! L’aréna et les Verdunois vivent un grand moment de fierté. Non seulement célèbre-t-on un héros national verdunois, mais l’Auditorium se fait connaître à travers le pays tout entier! La chaîne CBC diffuse en direct à la radio la cérémonie.  L’Auditorium, comme tous ses spectateurs, écoute attentivement la cérémonie. D’une durée de quatre minutes, le discours de Beurling est interrompu à neuf reprises par la foule en délire dans ses gradins.

Photographie en noir et blanc où l’on voit un rassemblement de militaires à l’intérieur d’un bâtiment. Plusieurs drapeaux du Royaume-Uni flottent au-dessus de la patinoire et une foule occupe les gradins.

Cérémonie militaire à l’Auditorium de Verdun en l’honneur de George Frederick Beurling

 

Écoutez un extrait du discours du discours du pilote George Frederick «  Buzz » Beurling à l’Auditorium de Verdun :

Clip audio avec transcription du discours de George Beurling

L’Auditorium est non seulement l’hôte de la cérémonie, mais il en fait partie. Jamais dans son histoire l’aréna n’a autant rayonné à travers le pays.