Passer au contenu principal

La jeunesse de Philip Jackman

Tom Pope, debout dans un pré qui porte encore l’empreinte d’un ancien train. À l’arrière-plan, on voit deux grands arbres et une clôture de bois.

Tom Pope, arrière-petit-fils de Philip Jackman, sur le site original de la résidence des Jackman

Philip Jackman est né dans une famille d’ouvriers à North Lew, dans le Devon, en Angleterre, le 12 avril 1835. Il était le troisième enfant de Richard et Elizabeth Jackman et est vraisemblablement né dans la maison louée de la famille à la ferme Leasefields. La mère de Philip est morte en mars 1837 avant qu’il n’ait eu deux ans, trois semaines après avoir accouché; le bébé est mort trois mois plus tard. Le père de Philip travaillait à la ferme Leasefields, son frère Thomas travaillait à la ferme Luckcroft, et sa sœur Fanny était domestique à la ferme Stone Quarry, située tout près. À partir de 1851, Philip travaillait comme ouvrier agricole pour Alexander Brayley sur la route Lower Whiddon.

Une route rurale de gravier longe la ferme Bickle. Elle est bordée d’une clôture de bois qui part du grand portail rouge situé devant la maison de campagne. Sur le portail, on peut lire « Lower Whiddon », écrit en lettres blanches.

Une vue actuelle de la ferme Leasefields

À l’époque, le Devon était reconnu pour ses races de bovins particulièrement rentables. Au nombre des entreprises agricoles figuraient aussi l’élevage de moutons et de cochons, et la culture du maïs, du navet, du blé et de l’orge. Des enfants âgés d’à peine six ans travaillaient la terre, puisque les possibilités en matière d’éducation étaient limitées. Certains enfants recevaient une instruction sommaire à l’église d’Ashbury, dans le village de North Lew. Il est possible que ce soit là que Philip Jackman ait appris à lire et à écrire, ce qui a joué un rôle déterminant dans sa vie.

À l’avant-plan, on voit un grand portail de bois blanc portant l’inscription « Leasefields ». Ce portail bloque le passage vers une route de campagne de gravier qui traverse une région boisée.

Le portail de la ferme Leasefields, 2012

À l’âge de 21 ans, Jackman s’est engagé dans la 28e compagnie du corps des Royal Engineers sous le commandement du capitaine Henry Reynolds Luard, dans le district de Devonport, à Plymouth. Il a ensuite été transféré au quartier général des Royal Engineers à Chatham, dans le Kent, où il a reçu son entraînement. Contrairement à ce qui était le cas dans d’autres corps militaires, on ne pouvait s’engager comme sapeur que si on était instruit. Il est possible que Jackman ait vu ce choix comme l’occasion de vivre une nouvelle vie plus prospère et plus aventureuse.

Un rôle d’appel écrit à l’encre noire et à l’encre rouge. On y lit le nom des nouvelles recrues, les grades, les mutations, les décès, les désertions, ainsi que d’autres remarques diverses. Philip Jackman y est nommé parmi les recrues.

Rôle d’appel du corps des Royal Engineers