M u s e u m  C r e a t e d  L e s s o n

Restaurants et néons : Chinatown, du racisme à la diversité

MusVan Add to My Content  Add this lesson to My Content  
Museum of Vancouver, Vancouver, British Columbia

Neon Restaurants: From Racism to Diversity in Chinatown
Learn about the history of Chinese immigration in Vancouver through analyzing two Chinatown restaurants, one preserving historic tradition while the other boasts contemporary fusion.
View the Learning Object

Audio 1 - Tannis Ling
Tannis Ling tells us what motivated her to install a neon sign outside her restaurant.
Museum of Vancouver
© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
Play the Audio File

Audio 2 - Tannis Ling
Bao Bei owner Tannis Ling shares her thoughts on Chinatown’s transformation and what it means.
Museum of Vancouver
© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
Play the Audio File

Audio 3 - Jamie Lee Hamilton
Foo’s Ho Ho has a devoted following from many longtime Vancouver residents. Jamie Lee Hamilton grew up in Strathcona and has frequented Foo’s since she was a teenager in the 1970s. Civic historian John Atkin remembers the Foo’s sign as a bright beacon for the delicious food inside.
Museum of Vancouver
© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
Play the Audio File

Audio 4 - Liz Lee
Chinatown historian and longtime patron Jim Wong-Chu reflects on what makes Foo’s so special. Liz Lee shares her thoughts on how Foo’s feels like home.
Museum of Vancouver
© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
Play the Audio File

Bao Bei Chinese Brasserie
Vancouver Chinatown 2012
A City of Vancouver grant that supports new neon signs in Chinatown and the Downtown Eastside helped fund the installation of the Bao Bei neon sign that hangs outside the restaurant. The sign is inspired by old-world commercial design for Chinese medicine packaging, an extension of Tannis’ vision for the restaurant to bring together the old and new. Brandy Waterfall photo

Museum of Vancouver




© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
View the complete media file

Foo's Ho Ho
The Ho Ho sign at night
The Ho Ho sign at night. The Ho Ho did not become Foo's Ho Ho until 1998, when Joanne Lam Sam and her late husband James took over the business. City of Vancouver Archives CVA 780-475 F14-E-1 Folder #20

Museum of Vancouver




© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
View the complete media file

Ho Ho Chop Suey
Chinese dragon parade circa 1960
Spectators sitting atop the Ho Ho Chop Suey sign to get a better view of the Chinese dragon parade circa 1960. Don LeBlanc photo, Vancouver Public Library 79795B

Museum of Vancouver




© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
View the complete media file

Jim Wong-Chu
Jim Wong-Chu in front of Foo's Ho Ho
“Chinatown’s existence is owed to this imposed isolation by a relatively racist society at that time. It was only until after the Second World War, 1947, that Chinatown and the people in Chinatown moved out and bought land and lived like ordinary people." Jim Wong-Chu, Chinatown historian.

Museum of Vancouver




© 2012, Museum of Vancouver. All Rights Reserved.
View the complete media file

Restaurants et néons : Activité 1 (Recherche ensemble)
Créer et écrire votre propre aperçu de l'immigration chinoise à Vancouver, par l'utilisation de ce document fourni par Bibliothèque et Archives Canada.

http://www.collectionscanada.gc.ca/canadiens-chinois/021022-1400-f.html

Restaurants et néons : Activité 2 (Discussion)
- D’après les informations fournies, à quoi ressemblait la vie des immigrants chinois à Vancouver? Donnez des exemples précis à partir du document de synthèse de Bibliothèque et Archives Canada et des entretiens que vous avez vus ou lus.
- D’après vos observations et les informations fournies, pour quelles raisons les endroits comme Foo’s Ho Ho étaient-ils importants pour les gens du quartier ?
- Comment leur enseigne gigantesque démontre t-elle cette importance ?
- La propriétaire du Bao Bei, Tannis Ling, explique qu’elle est un produit des deux cultures : asiatique
- Quels sont les points communs et les différences entre le nouveau restaurant, Bao Bei, et des établissements plus anciens comme le Foo’s Ho Ho?
- D’après vous, quel genre de personne fréquente le Bao Bei? Pourquoi ? Comment sont-ils par rapport aux clients du Foo’s Ho Ho?
- Pourquoi est-il important de mettre l’accent sur la diversité dans des quartiers comme Chinatown?
Restaurants et néons : Activité 3 (Réflexion personnelle)
Un des éléments qui ressort des informations et des entretiens sur Foo’s et Bao Bei est que la nourriture a toujours constitué un facteur d’identité particulièrement important pour de nombreuses générations d’immigrants à Vancouver. Tandis que la réputation de Foo’s vient de son caractère authentique, le restaurant perpétuant une tradition culinaire centenaire, la propriétaire du Bao Bei quant à elle voit dans son restaurant un mélange de culture de l’est et de l’ouest. D’un côté, son enseigne lumineuse rappelle le vieux Chinatown et de l’autre le décor de son restaurant essaye d’apporter quelque chose de plus novateur.

Quel genre de nourriture, d’endroits ou de coutumes sont importants dans votre famille? Si vous deviez ouvrir un restaurant qui serait le reflet de vos racines, de votre patrimoine, et en même temps à l’image de votre vie au Canada, quels plats choisiriez-vous pour le menu? A quoi ressemblerait l’enseigne lumineuse de l’établissement et pourquoi ?

Learning Objectives

- Démontrer de bonnes capacités de recherche, notamment par l’accès à des informations visuelles et auditives et leur évaluation, afin de synthétiser ses idées et de se former une opinion critique
- Initier les élèves à l’histoire de l’immigration chinoise à Vancouver
- Acquérir des connaissances sur les facteurs historiques et contemporains déterminants pour l’identité civique canadienne et qui incluent la culture, la langue, le patrimoine et la communauté
- Explorer les liens entre nourriture et identité culturelle
- Démontrer des capacités de communication écrite, orale et graphique
- S’exprimer et écouter pour élargir la réflexion en proposant des informations et en formulant des idées originales