Fern Ledges et Marie Stopes, Partie II



Randall Miller, Ph. D. Conservateur de recherche – Géologie et paléontologie Musée du Nouveau-Brunswick

Musée du Nouveau-Brunswick
Musée du Nouveau-Brunswick
2012
Saint John, Nouveau-Brunswick, CANADA
© 2013, Musée du Nouveau-Brunswick. Tous droits réservés.


Transcription

À l’époque, les stratigraphes pensaient que les roches dataient du Dévonien à cause de leur structure, mais les paléobotanistes pensaient qu’elles étaient du Carbonifère supérieur, du fait de leur flore typiquement carbonifère. La controverse a duré de 1860 jusqu’aux alentours de 1900. Finalement, un Congrès international de géologie et une visite d’études au site allaient être organisés en 1913 et la Commission géologique du Canada, dont les membres travaillaient sur cette question, a décidé qu’il fallait résoudre le problème. Elle a donc fait appel à une spécialiste extérieure, Marie Stopes, qui était paléobotaniste, une des rares femmes actives dans ce domaine au début des années 1900. Elle a rédigé une monographie de paléobotanique qui est devenue un classique à propos de ce site. Elle a procédé à une nouvelle détermination de tous les fossiles végétaux et elle a mis en évidence l’âge carbonifère de ces roches. Marie Stopes est un personnage intéressant.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons