Les photographies composites de citoyens connus

L'hiver 1878, le studio de William Notman, situé au sud de la rue Bleury, bourdonne d'une activité inhabituelle. Un flot incessant de citoyens connus ne cesse d'y entrer et d'en sortir depuis plusieurs semaines. Les uns arrivent en traîneaux élégants, tirés par des chevaux appariés, attelages impeccables, les autres en traîneaux loués, menés par des conducteurs robustes emmitouflés dans des manteaux de bisons. D'autres encore profitent de l'occasion pour se promener d'un pas vif dans les rues enneigées de Montréal. Parmi les visiteurs, on reconnaît des notables tels que sir John A. Macdonald, premier ministre du Canada, et son épouse lady Agnes, lord Dufferin, gouverneur général du Canada, et lady Dufferin, sir Hugh Allan, fondateur des Allan Steamship Lines, sir Alexander Tilloch Galt, homme politique, diplomate et promoteur industriel, John Popham, avocat et commissaire pour l'Ontario, le Québec et les basses provinces, Matthew Hamilton Gault, président de l'Exchange Bank of Canada, le révérend Jacob Ellegood, chanoine de la cathédrale Christ Church et recteur de l'église St. James the Apostle, Alex McGibbon, influent commerçant montréalais, le lieutenant-colonel E.G.P. Littleton ou encore le capitaine Selby Smith. Tous répondent à l'invitation de William Notman qui souhaite les prendre en photo en vue d'une grande photographie composite représentant un match de curling. Une fois achevée, l'image, collage de 122 photographies individuelles sur un arrière-plan peint, doit partir pour l'Exposition internationale de Paris prévue l'été suivant.
Stanley G. Triggs

© Le Musée McCord d'histoire canadienne, 2005.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons