En juillet 1994, des fragments de la comète Shoemaker-Levy sont entrés en collision avec Jupiter, produisant les explosions les plus importantes jamais observées dans notre système solaire. Les fragments ont laissé des taches sombres dans les nuages de Jupiter, ce qui a permis aux astronomes d’observer le fonctionnement de l’atmosphère de Jupiter.

Jupiter tourne autour de son axe à raison d’une rotation par 9 heures et 55 minutes.

En décembre 1995, la sonde Galilée est entrée en orbite autour de Jupiter et a commencé à nous envoyer des gros plans de l’atmosphère et des lunes de Jupiter.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 5
Distance moyenne du Soleil : 778 300 000 km (5,203 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 11,86 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 9 heures et 55 minutes à l’équateur
Diamètre : 142 980 km à l’équateur
Gravité à la surface : 2,54 fois celle de la Terre
Composition : Les scientifiques ne s’entendent pas à ce sujet. Pour certains, Jupiter possède un noyau solide, alors que pour d’autres, elle n’est formée que de gaz qui se condensent en son centre pour former des liquides. L’océan intérieur est constitué principalement d’hydrogène et d’hélium, ainsi que de quelques autres gaz
Atmosphère : Hydrogène, hélium, un peu de méthane et d’ammoniac
Satellites : 61 lunes et un anneau ténu
Température à la surface : 10 000 degrés Celsius dans l’océan intérieur, -140 degrés Celsius au sommet des nuages, 25 000 degrés Celsius au centre. Jupiter irradie donc plus de chaleur qu’elle n’en reçoit.

Aspect de la surface

La partie supérieure visible des nuages de Jupiter se divise en ceintures et zones multicolores, qui s’étirent sous l’effet de la rotation rapide de Jupiter. La Grande Tache rouge, facilement visible à l’aide d’un petit télescope, est l’exemple le plus manifeste des nombreuses violentes tempêtes dans l’atmosphère de Jupiter. Sous les nuages, il y a un vaste océan d’hydrogène liquide.

Aspect dans notre ciel

Jupiter est facilement visible pendant environ 10 mois sur 12, sous forme d’un objet très brillant semblable à une étoile.

Aspect au télescope

De nombreux détails de Jupiter sont visibles au télescope, en particulier les bandes de nuages, la Grande Tache rouge et les quatre lunes galiléennes.


Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Le Centre de l’Univers; Gemini Observatory , Hawaii; Glenbow Museum; Le Planétarium de Montréal; Manitoba Museum; Conseil national de recherches Canada; Australian Museums & Galleries Online, Australie

© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 2003

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons