Entrevue avec Wayne McCutcheon 6e partie: Design pour tous



Voyager dans d’autres pays peut se révéler difficile quand vous ne parlez pas la langue. Pour remplacer les mots, les graphistes utilisent des symboles qui sont reconnus partout dans le monde.

Qasim Virjee
Wayne McCutcheon, Carolina Eyzaguirre, Elise Hodson, Qasim Virjee
Mars 2006
CANADA Région de Toronto, Ontario, Région de Toronto, CANADA
© 2006, Design Exchange. Tous droits réservés.


Transcription

Voyager dans d’autres pays peut se révéler difficile quand vous ne parlez pas la langue. Pour remplacer les mots, les graphistes utilisent des symboles qui sont reconnus partout dans le monde. "Il y a toujours une flèche, puis un emplacement pour deux pictogrammes, et ensuite un mot. C’est parce qu’idéalement les pictogrammes sont suffisamment explicatifs pour que les gens comprennent l’enseigne – que ce soit un pictogramme de départs ou d’arrivées, de sanitaires ou de choses comme ça – nous avons donc essayé d’utiliser autant de pictogrammes universels que possible. Nous avions également un avion qui décolle pour les numéros de portes d’embarquement et pour dire « Portes d’embarquement 100-120 dans cette direction », nous avons uniquement affiché « 100-120 » pour la bonne et simple raison que « porte d’embarquement » se doit d’être traduit en anglais et en français – et puis ça ne signifie rien pour ceux qui viennent d’un autre pays et ne comprennent ni l’anglais ni le français. Nous avons donc décidé d’épurer l’information au maximum en n’affichant que le pictogramme associé au numéro."


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons