En juillet 1994, des fragments de la comète Shoemaker-Levy sont entrés en collision avec Jupiter, produisant les explosions les plus importantes jamais observées dans notre système solaire. Les fragments ont laissé des taches sombres dans les nuages de Jupiter, ce qui a permis aux astronomes d’observer le fonctionnement de l’atmosphère de Jupiter.

Jupiter tourne autour de son axe à raison d’une rotation par 9 heures et 55 minutes.

En décembre 1995, la sonde Galilée est entrée en orbite autour de Jupiter et a commencé à nous envoyer des gros plans de l’atmosphère et des lunes de Jupiter.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 5
Distance moyenne du Soleil : 778 300 000 km (5,203 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 11,86 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 9 heures et 55 minutes à l’équateur
Diamètre : 142 980 km à l&rs Pour en lire plus

En juillet 1994, des fragments de la comète Shoemaker-Levy sont entrés en collision avec Jupiter, produisant les explosions les plus importantes jamais observées dans notre système solaire. Les fragments ont laissé des taches sombres dans les nuages de Jupiter, ce qui a permis aux astronomes d’observer le fonctionnement de l’atmosphère de Jupiter.

Jupiter tourne autour de son axe à raison d’une rotation par 9 heures et 55 minutes.

En décembre 1995, la sonde Galilée est entrée en orbite autour de Jupiter et a commencé à nous envoyer des gros plans de l’atmosphère et des lunes de Jupiter.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 5
Distance moyenne du Soleil : 778 300 000 km (5,203 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 11,86 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 9 heures et 55 minutes à l’équateur
Diamètre : 142 980 km à l’équateur
Gravité à la surface : 2,54 fois celle de la Terre
Composition : Les scientifiques ne s’entendent pas à ce sujet. Pour certains, Jupiter possède un noyau solide, alors que pour d’autres, elle n’est formée que de gaz qui se condensent en son centre pour former des liquides. L’océan intérieur est constitué principalement d’hydrogène et d’hélium, ainsi que de quelques autres gaz
Atmosphère : Hydrogène, hélium, un peu de méthane et d’ammoniac
Satellites : 61 lunes et un anneau ténu
Température à la surface : 10 000 degrés Celsius dans l’océan intérieur, -140 degrés Celsius au sommet des nuages, 25 000 degrés Celsius au centre. Jupiter irradie donc plus de chaleur qu’elle n’en reçoit.

Aspect de la surface

La partie supérieure visible des nuages de Jupiter se divise en ceintures et zones multicolores, qui s’étirent sous l’effet de la rotation rapide de Jupiter. La Grande Tache rouge, facilement visible à l’aide d’un petit télescope, est l’exemple le plus manifeste des nombreuses violentes tempêtes dans l’atmosphère de Jupiter. Sous les nuages, il y a un vaste océan d’hydrogène liquide.

Aspect dans notre ciel

Jupiter est facilement visible pendant environ 10 mois sur 12, sous forme d’un objet très brillant semblable à une étoile.

Aspect au télescope

De nombreux détails de Jupiter sont visibles au télescope, en particulier les bandes de nuages, la Grande Tache rouge et les quatre lunes galiléennes.


© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 2003

Jupiter

La partie supérieure visible des nuages de Jupiter se divise en ceintures et zones multicolores, qui s'étirent sous l'effet de la rotation rapide de Jupiter.

NASA

© NASA


Voyez Jupiter en orbite

Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine 2003


Jupiter tourne autour de son axe à raison d'une rotation par 9 heures et 55 minutes. Regardez une séquence vidéo de Jupiter. Pouvez-vous voir la Grande Tache rouge?

Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 2003


Saturne est surtout connue pour son bel ensemble d’anneaux. Cet ensemble, d’une épaisseur d’environ 10 kilomètres seulement, est constitué de particules de glace et de poussière. La largeur de la plupart des anneaux est inférieure à un mètre, mais elle atteint dans certains cas jusqu’à 100 kilomètres. En 1995, les anneaux de Saturne se présentaient pratiquement par la tranche, de sorte que, vus de la Terre, ils semblaient avoir disparu.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 6
Distance moyenne du Soleil : 1 429 000 000 km (9,555 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 29,42 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 10 heures et 40 minutes à l’équateur
Diamètre : 120 540 km à l’équateur. Diamètre des anneaux : 275 000 km
Gravité à la surface : 1,08 fois celle de la Terre
Composition : Les scientifiques ne sont pas certains si Pour en lire plus

Saturne est surtout connue pour son bel ensemble d’anneaux. Cet ensemble, d’une épaisseur d’environ 10 kilomètres seulement, est constitué de particules de glace et de poussière. La largeur de la plupart des anneaux est inférieure à un mètre, mais elle atteint dans certains cas jusqu’à 100 kilomètres. En 1995, les anneaux de Saturne se présentaient pratiquement par la tranche, de sorte que, vus de la Terre, ils semblaient avoir disparu.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 6
Distance moyenne du Soleil : 1 429 000 000 km (9,555 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 29,42 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 10 heures et 40 minutes à l’équateur
Diamètre : 120 540 km à l’équateur. Diamètre des anneaux : 275 000 km
Gravité à la surface : 1,08 fois celle de la Terre
Composition : Les scientifiques ne sont pas certains si Saturne est formée entièrement de gaz ou si elle possède un noyau rocheux solide. La planète dans son ensemble a une densité inférieure à celle de l’eau - Si on pouvait la mettre dans une immense baignoire, elle flotterait
Atmosphère : Hydrogène, hélium, un peu de méthane et d’ammoniac
Satellites : 31 lunes et un ensemble d’anneaux comportant 23 anneaux principaux
Température à la surface : -190 degrés Celsius au sommet des nuages. Tout comme Jupiter, Saturne irradie davantage de chaleur qu’elle n’en reçoit

Aspect de la surface

Saturne possède des structures nuageuses semblables à celles de Jupiter, mais moins prononcées. Il y a probablement un océan d’hydrogène liquide sous les nuages.

Aspect dans notre ciel

Saturne est visible sous forme d’un objet brillant semblable à une étoile. Elle se déplace très lentement par rapport aux étoiles, et il peut s’écouler plusieurs semaines avant qu’on ne remarque un changement de position par rapport aux étoiles.

Aspect au télescope

Une bonne paire de jumelles montre que Saturne n’est pas tout à fait ronde, à cause de ses anneaux. Presque n’importe quel télescope ayant un pouvoir grossissant d’au moins 30 fois permet de voir les anneaux de Saturne et peut-être une ou deux pâles bandes nuageuses sur le disque de la planète.

La vue de Saturne au télescope est l’une des plus belles que l’on puisse avoir en astronomie.


© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 2003

Saturne

Saturne est surtout connue pour son bel ensemble d'anneaux. Cet ensemble, d'une épaisseur d'environ 10 kilomètres seulement, est constitué de particules de glace et de poussière. La largeur de la plupart des anneaux est inférieure à un mètre, mais elle atteint dans certains cas jusqu'à 100 kilomètres.

NASA

© NASA


Uranus a été découverte par l’astronome amateur William Herschel en 1781 à l’aide d’un télescope de 15 cm. La planète est couchée sur le côté par rapport à son orbite autour du Soleil. Le pôle Nord d’Uranus pointe parfois presque directement vers le Soleil, et parfois presque dans le sens opposé. Par conséquent, le « jour » et la « nuit » peuvent durer plus de 40 ans sur Uranus!

Uranus a été visitée par la sonde automatique Voyager 2 en janvier 1986. Voyager 2 nous a permis d’accroître considérablement nos connaissances sur cette planète, grâce aux gros plans qu’elle nous a fournis de la planète, de ses lunes et de ses anneaux.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 7
Distance moyenne du Soleil : 2 875 000 000 km (19,218 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 83,75 ans
Période de rotation (durée d’une j Pour en lire plus

Uranus a été découverte par l’astronome amateur William Herschel en 1781 à l’aide d’un télescope de 15 cm. La planète est couchée sur le côté par rapport à son orbite autour du Soleil. Le pôle Nord d’Uranus pointe parfois presque directement vers le Soleil, et parfois presque dans le sens opposé. Par conséquent, le « jour » et la « nuit » peuvent durer plus de 40 ans sur Uranus!

Uranus a été visitée par la sonde automatique Voyager 2 en janvier 1986. Voyager 2 nous a permis d’accroître considérablement nos connaissances sur cette planète, grâce aux gros plans qu’elle nous a fournis de la planète, de ses lunes et de ses anneaux.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 7
Distance moyenne du Soleil : 2 875 000 000 km (19,218 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 83,75 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 17 heures et 14 minutes à l’équateur
Diamètre : 51 120 km à l’équateur
Gravité à la surface : 0,91 fois celle de la Terre
Composition : Peut-être un noyau rocheux recouvert de glace (formée de méthane, d’eau et d’ammoniac) puis d’un océan d’hydrogène liquide
Atmosphère : Hydrogène, hélium, méthane
Satellites : 22 lunes et 9 anneaux sombres
Température à la surface : -195 degrés Celsius au sommet des nuages

Aspect de la surface

Probablement une surface liquide sous les nuages visibles.

Aspect dans notre ciel

Uranus est techniquement visible à l’oil nu mais elle est à la limite de la détection. Elle a l’aspect d’une étoile verdâtre très peu brillante.

Aspect au télescope

Un grand télescope permet de voir qu’Uranus n’est pas une étoile mais plutôt un petit disque bleu-vert. Uranus est si éloignée de nous que les caractéristiques de ses nuages ne sont pas visibles dans un petit télescope.


© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 2003

Uranus

Le pôle Nord d'Uranus pointe parfois presque directement vers le Soleil, et parfois presque dans le sens opposé. Par conséquent, le « jour » et la « nuit » peuvent durer plus de 40 ans sur Uranus!

STScI / NASA

© STScI / NASA


L’existence de Neptune fut prédite à partir d’irrégularités de l’orbite d’Uranus par les mathématiciens anglais John Adams et français U.J.J. Leverrier. L’astronome allemand J.G. Galle chercha la nouvelle planète et la trouva tout près de la position prévue.

En août 1989, la sonde automatique Voyager 2 passa au voisinage de Neptune, envoyant par radio de gros plans de la planète et de ses lunes. De plus Voyager 2 découvrit dans l’atmosphère de Neptune une grosse tempête, semblable à la Grande Tache rouge de Jupiter, que l’on a appelée la Grande Tache sombre.

En raison de la forme elliptique de l’orbite de Pluton, Neptune est la planète la plus éloignée du Soleil pendant environ 20 ans sur 248. Ce fut le cas de 1979 à 1999 environ.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 8 ou 9 (voir ci-dessus)
Distance moyenne du Soleil : 4 504 400 000 km (30,110 unités astronomiques)
Période de r&eacut Pour en lire plus

L’existence de Neptune fut prédite à partir d’irrégularités de l’orbite d’Uranus par les mathématiciens anglais John Adams et français U.J.J. Leverrier. L’astronome allemand J.G. Galle chercha la nouvelle planète et la trouva tout près de la position prévue.

En août 1989, la sonde automatique Voyager 2 passa au voisinage de Neptune, envoyant par radio de gros plans de la planète et de ses lunes. De plus Voyager 2 découvrit dans l’atmosphère de Neptune une grosse tempête, semblable à la Grande Tache rouge de Jupiter, que l’on a appelée la Grande Tache sombre.

En raison de la forme elliptique de l’orbite de Pluton, Neptune est la planète la plus éloignée du Soleil pendant environ 20 ans sur 248. Ce fut le cas de 1979 à 1999 environ.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 8 ou 9 (voir ci-dessus)
Distance moyenne du Soleil : 4 504 400 000 km (30,110 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 163,73 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 16 heures et 3 minutes à l’équateur
Diamètre : 49 530 km à l’équateur
Gravité à la surface : 1,19 fois celle de la Terre
Composition : Hydrogène et hélium gelés
Atmosphère : Hydrogène, hélium, méthane
Satellites : 11 lunes et 5 arcs d’anneau incomplets
Température à la surface : -205 degrés Celsius au sommet des nuages

Aspect de la surface

Probablement un noyau rocheux entouré d’épaisses couches de glace. Il pourrait y avoir un océan profond d’hydrogène liquide sous les nuages visibles.

Aspect dans notre ciel

Neptune est si éloignée qu’on ne peut la voir sans l’aide d’un télescope. Neptune tourne si lentement autour du Soleil qu’elle passe des années plus ou moins dans la même région du ciel.

Aspect au télescope

Même avec un grand télescope, Neptune a l’aspect d’une toute petite tache bleu pâle, et aucun détail n’est visible.


© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 2003

Neptune

En raison de la forme elliptique de l'orbite de Pluton, Neptune est la planète la plus éloignée du Soleil pendant environ 20 ans sur 248. Ce fut le cas de 1979 à 1999 environ.

NASA / JPL

© NASA / JPL


L’orbite de Pluton est très différente de celle des autres planètes. En fait, les scientifiques ont proclamé en 2006 que Pluton n’était tout simplement pas une planète mais plutôt une planète naine, à l’instar d’autres petits corps célestes au-delà de Pluton sur lesquels le Soleil parvient à exercer son attraction gravitationnelle. Elle est d’une forme ovale appelée ellipse et fait un angle d’environ 17,1 degrés avec l’orbite des autres planètes. À cause de l’orbite ovale de Pluton, la distance entre celle-ci et le Soleil varie considérablement, de sorte que Pluton est parfois plus près du Soleil que Neptune.

En 1976, James Christie découvrit la lune de Pluton, Charon. La grosseur de Charon est environ la moitié de celle de Pluton, ce qui fait de Pluton et Charon une planète double plutôt qu’une planète et une lune.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 9 ou 8 (voir ci-dessus)
Distanc Pour en lire plus

L’orbite de Pluton est très différente de celle des autres planètes. En fait, les scientifiques ont proclamé en 2006 que Pluton n’était tout simplement pas une planète mais plutôt une planète naine, à l’instar d’autres petits corps célestes au-delà de Pluton sur lesquels le Soleil parvient à exercer son attraction gravitationnelle. Elle est d’une forme ovale appelée ellipse et fait un angle d’environ 17,1 degrés avec l’orbite des autres planètes. À cause de l’orbite ovale de Pluton, la distance entre celle-ci et le Soleil varie considérablement, de sorte que Pluton est parfois plus près du Soleil que Neptune.

En 1976, James Christie découvrit la lune de Pluton, Charon. La grosseur de Charon est environ la moitié de celle de Pluton, ce qui fait de Pluton et Charon une planète double plutôt qu’une planète et une lune.

Données fondamentales

Rang (à partir du Soleil) : 9 ou 8 (voir ci-dessus)
Distance moyenne du Soleil : 5 915 800 000 km (39,545 unités astronomiques)
Période de révolution (durée d’une année) : 248,03 ans
Période de rotation (durée d’une journée) : 66 jours, 9 heures et 17 minutes
Diamètre : 2 300 km
Gravité à la surface : 0,05 fois celle de la Terre
Composition : Probablement de la roche recouverte de méthane gelé
Atmosphère : Une mince atmosphère d’azote, de méthane et de dioxyde de carbone, qui n’est produite que lorsque Pluton est le plus près du Soleil
Satellites : 1 lune (Charon, dont le diamètre est de 1 200 à 1 300 km)
Température à la surface : -215 degrés Celsius

Aspect de la surface

Les scientifiques supposent que la surface rocailleuse de Pluton est couverte de glace aussi dure que l’acier. Pluton possède aussi des calottes polaires de méthane gelé, qui fondent en partie lorsque Pluton est le plus près du Soleil, libérant le gaz qui forme l’atmosphère de Pluton.

Aspect dans notre ciel

Pluton est invisible sans l’aide d’un télescope de taille moyenne.

Aspect au télescope

Même avec les télescopes les plus puissants sur terre, Pluton a l’aspect d’une faible étoile, et l’on ne peut voir aucun détail. Le télescope spatial Hubble permet de détecter certains détails grossiers à la surface de Pluton, de même que sa lune Charon.


© Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 2003

Pluton

Pluton et sa lune Charon, telles que révélées par le télescope spatial Hubble.

STScI / NASA / ESO

© STScI / NASA / ESO


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :

  • comprendre le concept des planètes et des planètes naines;
  • décrire les caractéristiques fondamentales de Saturne, de Jupiter, d’Uranus, de Neptune et de Pluton.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons