Histoire de la piste

La piste de Dewdney est omniprésente dans la conscience des Britanno-Colombiens. Entourée par les Montagnes Rocheuses à l'est, les Monashees à l'ouest, entaillée par les chaînes Selkirk et Purcell, berceau des sources des fleuves Colombia et Kootenay et du lac Kootenay, la région de Kootenay située au sud-est de la Colombie Britannique a longtemps été une forteresse dont l'incomparable beauté s'allie à un relief peu accessible.

La piste de Dewdney près de Wild Horse Creek
La piste de Dewdney près de Wild Horse Creek

Les quelques derniers kilomètres, et les portions restantes dans la région de Dewdney. La piste suivant le tracé de la rivière Wild Horse jusqu'au site de la ville de Fisherville.

Les montagnes et les fleuves ont limité les possibilités d'installation permanente tant pour les autochtones qui chassaient et pêchaient dans ce secteur que pour les explorateurs européens/américains qui y effectuaient des voyages de reconnaissance. L'or découvert à l'embouchure de la rivière Pend d'Oreille en 1854 et l'afflux massif de chercheurs d'or américains qui s'ensuivit, mirent en évidence la nécessité de créer une route du Kootenay vers la côte qui soit entièrement sous juridiction britannique. Le but du gouvernement était de maintenir la souveraineté britannique sur le territoire et les richesses si longtemps enfouies entre les chaînes montagneuses du nord et du sud. La piste fut construite en 2 sections en réponse aux réclamations des marchands et des politiciens de la côte ouest qui voulaient accéder aux richesses récemment découvertes lors de la ruée vers l'or de Rock Creek en 1861 et de Wild Horse Creek en 1864. La piste fut le premier aménagement approuvé par le gouvernement de la partie méridionale de ce qui allait devenir la province de Colombie Britannique.

Le fait que la partie méridionale de la province n'ait pas été explorée avant la deuxième moitié du 19ème siècle, est dû à la géographie incroyable de cette région si exceptionnelle. Des explorateurs européens comme Alexander Caulfield Anderson, David Thompson, Palliser et Simon Fraser s'étaient déjà aventurés dans la région, mais aucune colonie européenne permanente ne s'y était établie. Il y avait eu des comptoirs de la Compagnie de la Baie d' Hudson dans la région du Kootenay, mais les richesses trouvées dans la terre furent le vrai moteur de sa colonisation. Tandis que les régions côtières se peuplaient de plus en plus, des aventuriers commencèrent à se frayer un chemin vers l'est, traversant l'impressionnante géographie de cette terre, et s'établissant au fond des vallées, territoire traditionnel de diverses tribus autochtones - les Salish de l'intérieur dans la région de Similkameen, dans la région située entre le Kootenay et l'ouest de Boundary, et les Ktunaxa à l'est du fleuve Colombia.

La piste traversant la chaîne des Cascades vers l'est fut construite pour accéder à Rock Creek pendant la ruée vers l'or; cette région était ravitaillée par des négociants américains, car l'accès par le sud était possible. Cela posait un sérieux problème au Gouverneur James Douglas et aux négociants de New Westminster et de Fort Hope, c'est pourquoi on décréta la construction d'une route pour chariots. Les ingénieurs de la couronne examinèrent le secteur et Edgar Dewdney fut ensuite sollicité pour construire la route - qui devait mesurer 4 pieds de large et ne pas présenter de pente de plus de un douzième de dénivellation. La piste fut achevée en 1860 dans la région désormais connue sous le nom de Princeton, et en 1861, Dewdney y retourna avec Walter Moberly, une fois la neige fondue, pour poursuivre la construction de la piste vers Rock Creek. Dewdney et Moberly arrivèrent à Rock Creek à l'automne 1861 dans une vallée relativement déserte, car les filons d'or s'amenuisaient et les récits de fortune facile avaient leurré la plupart des mineurs qui partirent. Ce devait devenir l'histoire de la piste de Dewdney - l'or s'était épuisé avant que la route atteigne la région.

Bien que l'utilisation de la piste ait été limitée dans la première moitié de son existence - elle a joué un rôle important pour la province de Colombie Britannique. Le trajet proposé par Dewdney et Moberly en 1861 est devenu la base de la principale route du sud, la Transprovinciale - la route #3 qui passe par Crows Nest. Nommé d'après un col des Montagnes Rocheuses qui permet d'accéder à l'Alberta, l'autoroute est une des principales voies de transport de la province; elle remplit bien son rôle et permet aux fournisseurs basés sur la côte ouest d'atteindre les marchés intérieurs tout en essayant de réduire l'importation de matières premières en provenance des Etats-Unis, et ce sans aucun contrôle.

Avec la découverte d'or dans la rivière de Wild Horse en 1863, Dewdney fut de nouveau invité à établir un itinéraire menant au gisement. Dewdney commença au printemps de 1865 et lorsqu'il arriva à Wild Horse Creek au cours de l'été de la même année, il fut surpris par le manque d'activité dans le secteur; à la demande du gouvernement, il réduisit les travaux qui devaient consister à rendre l'endroit accessible tout au long de l'année. Il arrivait ce qui s'était déjà produit à Rock Creek à peine 4 ans auparavant. La piste devint très vite infranchissable dans certains secteurs et les trajets passant par les Etats-Unis finirent par devenir les seuls donnant accès au secteur.

Aujourd'hui l'itinéraire étudié par Dewdney - qui suivit très probablement les pistes déjà établies par les Premières Nations, utilisées pour la chasse au gibier et des itinéraires précédemment repérés, cette piste donc, correspond à l'autoroute, aux routes secondaires et au couloir principal pour les lignes électriques et les gazoducs. Chaque bien de consommation qui emprunte cet itinéraire vieux de plus d'un siècle et demi nous rappelle l'héritage de Dewdney.

En savoir plus sur Edgar Dewdney »