Quiscale bronzé

Quiscalus quiscula

Un opportuniste grégaire du centre et de l’est du Canada

Image d'un quiscale bronzé naturalisé, vu de profil, tête vers la gauche, perché sur une branche.

Description de l'animal

  • Le plus gros des ictérinés : le mâle mesure environ 32 centimètres et pèse environ 100 grammes. La femelle est légèrement plus petite.
  • Plumage noir irisé.
  • Corps au lustre bronze cuivré.
  • Tête au lustre bleu-violet. Parfois, les ailes et la queue sont aussi bleu-violet.
  • Pattes et pieds noirs.
  • Bec noir conique et pointu.
  • Iris jaune citron.
  • Femelle semblable au mâle, mais plus terne.
  • Queue en forme de quille de navire pendant la saison de reproduction.

Habitat et besoins

  • A une très grande faculté d’adaptation. Le quiscale bronzé fréquente différents milieux, mais il préfère les terrains ouverts clairsemés d’arbres. Il niche un peu partout et utilise même les anciens nids des pics qui sont construits dans les cavités.
  • Migre de jour, en grand groupe de plusieurs espèces (carouges, étourneaux, vachers, merles).
  • Dort dans un dortoir composé de plusieurs colonies.
  • Est omnivore. La protubérance calleuse de son palais lui permet de se nourrir d’aliments durs, que les autres membres de sa famille ne peuvent ingérer. Il se nourrit aussi à même les ordures.
  • Niche avec une trentaine de couples dans un même arbre. La femelle pond cinq ou six œufs, qu’elle couve seule. Les excréments des oisillons sont enveloppés dans de petits sacs gélatineux. Pour garder le nid propre, la femelle retire les sacs fécaux et les laisse tomber dans le premier plan d’eau qu’elle voit.
  • Fait appel aux fourmis ou à la poussière pour se débarrasser des parasites. Le quiscale a découvert les vertus de la naphtaline depuis longtemps : il se frotte les plumes avec des « boules à mites »!
  • Émet un son qui ressemble à un grincement de métal rouillé.

Ma relation avec les humains

  • Le déboisement a favorisé l’accroissement des populations de quiscales bronzés, plus nombreuses que jamais.
  • Lors de grands rassemblements dans les champs de maïs, le quiscale bronzé peut causer beaucoup de dommage aux cultures.
  • Le quiscale bronzé aide à contrôler les populations d’insectes et d’autres petits mammifères indésirables. Par ses déjections, il contribue également à la dispersion des graines.

Conseils pour vivre en bon voisinage

  • Si l’on ne veut pas du quiscale bronzé dans sa cour, il faut éviter les milieux découverts.
  • Utiliser les modèles de mangeoire munie de petits perchoirs sur lesquels les gros oiseaux sont incapables de se percher, ou ceux qui ont un grillage qui laisse passer les petits oiseaux, mais pas les gros.
  • Couvrir les poubelles.

Villes participantes où cet animal a été vu