Bernache du Canada

Branta canadensis

De la visite régulière, qui arrive souvent en bande.

Image d'une bernache du Canada naturalisée, vue de profil, tête vers la gauche, sur socle en marbre.

Description de l'animal

  • Grand oiseau de la famille des anatidés, qui regroupe les oies, les cygnes et les canards.
  • Joues et gorge blanches; cou, tête et bec noirs.
  • Plumage du corps brun-gris, avec des rubans plus clairs.
  • Bas-ventre et croupion blancs; queue noire.

Habitat et besoins

  • Peut vivre dans des habitats diversifiés, y compris dans les villes.
  • Se reproduit sur tout le territoire canadien, sauf dans l’extrême Arctique.
  • Construit son nid au sol, près de l’eau, de préférence sur un îlot.
  • S’unit à un partenaire, pour la vie!
  • Se nourrit de pousses tendres, de tiges de graminées, de trèfles, de feuilles de cresson et de plantes aquatiques.
  • Les oisons ont besoin d’un régime riche en protéines pour leur bon développement. Ils grappillent dans la végétation aquatique pour capturer des insectes, des petits crustacés et des mollusques.
  • Migre en groupe, en adoptant une formation de vol en « V » et en émettant des cris nasillards.

Ma relation avec les humains

  • Au Québec, on l’appelle « outarde ».
  • La bernache a été introduite en Europe.
  • On la chasse pour sa chair délicieuse.
  • En grand nombre, les bernaches sont plus à risque de transmettre des maladies ou des parasites.
  • Les matières fécales de la bernache peuvent contribuer à la pollution de l’eau.
  • Elle peut causer des dommages aux récoltes, car elle mange les cultures céréalières.
  • En migration, les bandes de bernaches causent parfois des dommages aux avions, lors des décollages et des atterrissages.

Conseils pour vivre en bon voisinage

  • Il faut éviter de nourrir la bernache.
  • La chasse est régie par la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs du Canada, qui précise les lieux, les temps de l’année et le maximum de prises.
  • Pour éviter l’envahissement, on peut :
  • Placer des barrières autour des plans d’eau, par exemple des rochers ou des arbustes. Les prédateurs potentiels de la bernache peuvent s’y embusquer. Cela empêche la bernache d’accéder aux zones herbeuses d’alimentation.
  • Arrêter de tondre le gazon autour des étangs. La bernache aura plus de difficulté à trouver de nouvelles pousses.

Villes participantes où cet animal a été vu