Coccinelle

Coccinella novemnotata

Certaines espèces sont plus envahissantes que d’autres

Image d'une coccinelle à neuf points séchée et épinglée, vue de haut.

Description de l'animal

  • Environ 6 000 espèces dans le monde et plus de 150 vivant au Canada, dont 7 espèces exotiques.
  • Forme arrondie, tête presque invisible et antennes en forme de massue.
  • Deux paires d’ailes. La première paire peut être très colorée et forme la carapace. Elle protège la deuxième paire, plus membraneuse, qui sert à voler.
  • De couleur rouge vif et noir (du moins pour les membres de la sous-famille Coccinellinae, qui ne représentent que le tiers des espèces environ). La plupart des autres coccinelles sont noires ou marron.
  • Larve de forme allongée, avec trois paires de pattes grêles à proximité de la tête.
  • Espèce non identifiable selon le motif des taches et le nombre de points : les individus d’une même espèce peuvent être très différents.

Habitat et besoins

  • Avertit les prédateurs, par sa couleur rouge vif, qu’elle contient des alcaloïdes qui la rendent mauvaise au goût.
  • Se défend en se laissant tomber au sol et en faisant sortir de ses articulations un liquide jaune au goût amer et à l’odeur repoussante.
  • Se nourrit de pucerons, de criquets, de cochenilles, d’acariens et d’autres phytophages à corps mou. La coccinelle peut dévorer jusqu’à 500 pucerons dans une seule journée. Quelques espèces se nourrissent de moisissures.
  • Pond de petites grappes d’œufs sur les plantes, là où les larves auront accès à de la nourriture, comme des moisissures, des œufs, des pucerons ou d’autres insectes phytophages à corps mou.
  • Hiberne sous les feuilles ou d’autres débris végétaux aux pieds des arbres. Le corps de la coccinelle indigène produit un liquide antigel très efficace.

Ma relation avec les humains

  • La coccinelle est inoffensive : elle ne pique pas, ne mord pas et ne transmet aucune maladie.
  • Nombre d’espèces jouent un rôle important dans la diminution des populations d’insectes ravageurs. On les utilise d’ailleurs dans la lutte biologique.
  • Certaines espèces, comme la coccinelle à sept points et la coccinelle asiatique, vont s’abriter dans les bâtiments dès les premières journées froides de l’automne. Les coccinelles peuvent se retrouver par centaines sur autour des fenêtres de maisons.

Conseils pour vivre en bon voisinage

  • Dans la maison et dans le jardin, ne pas utiliser d’insecticides. La coccinelle est une exterminatrice de pucerons aguerrie.
  • En cas d’infestation, utiliser le balai ou l’aspirateur pour ramasser les coccinelles et les jeter à l’extérieur. Ne pas les écraser, car un liquide puant s’échapperait de leur corps.

Villes participantes où cet animal a été vu