Chouette rayée

Strix varia

Une locataire de plus en plus présente dans les forêts urbaines de l’est du Canada

Image d'une chouette rayée naturalisée, perchée sur une branche, vue de face.

Description de l'animal

  • Plumage rayé. Rayures horizontales sur la poitrine, le dos et les ailes, rayures verticales sur le ventre.
  • Grosse tête ronde, sans aigrette.
  • Deux disques faciaux gris clair bordés de brun foncé et garnis de plusieurs cercles concentriques de couleur sombre.
  • Yeux brun foncé, presque noirs. Les autres rapaces nocturnes ont les yeux jaunes.
  • Petit bec jaune acéré, partiellement couvert de plumes.
  • Pattes et doigts couverts de plumes.
  • Serres de couleur corne foncée et noire.
  • Envergure des ailes de la chouette adulte : entre 102 et 127 centimètres.
  • Plumage semblable chez la femelle. Le mâle est de plus petite taille que la femelle.

Habitat et besoins

  • Habite principalement les forêts matures, mixtes ou feuillues situées près des terrains découverts et des parcs.
  • Chasse la nuit ou au crépuscule, à partir d’un perchoir. La chouette rayée guette ses proies avant de s’élancer sur elles.
  • Hulule toute l’année, mais ne se reproduit qu’en février et nidifie entre mars et août.
  • Niche dans les cavités naturelles des arbres.
  • Pond deux ou trois œufs.
  • Se nourrit principalement de campagnols et d’autres rongeurs, mais mange à l’occasion des oiseaux, des reptiles ou des amphibiens, selon ce qu’elle trouve.
  • Vit entre 18 et 23 ans.
  • S’unit pour la vie, ou jusqu’à la mort de sa douce moitié.

Ma relation avec les humains

  • La chouette est difficile à observer. Son hululement caractéristique s’entend de loin.
  • Victime des coupes forestières intensives qui ont détruit son habitat, la chouette est un bon indice de l’aménagement durable des forêts.
  • Elle contribue au contrôle des populations de petits mammifères.
  • C’est une victime de plus en plus fréquente des accidents de la route.

Conseils pour vivre en bon voisinage

  • Les ornithologues amateurs peuvent chercher les boulettes de régurgitation au pied des arbres creux des forêts. Elles indiquent sa présence ou celle d’autres oiseaux de proie.
  • Lors de promenades en forêt, il faut rester discret, et plus particulièrement entre le 1er mars et le 1er septembre, soit durant la période de nidification et d’élevage. La chouette rayée dort le jour.
  • On doit préserver les arbres à cavités et éviter les travaux de drainage afin de conserver les milieux humides.

Villes participantes où cet animal a été vu