Corneille d'Amérique

Corvus brachyrhynchos

Une opportuniste très intelligente

Image d'une corneille d'Amérique naturalisée, perchée sur un crâne, penchée pour trouver  nourriture.

Description de l'animal

  • Corvidé.
  • Comparée au grand corbeau, la corneille d’Amérique est de plus petite taille et a le bec beaucoup plus fin.
  • Mâle un peu plus grand que la femelle.
  • Plumage complètement noir, avec des reflets pourpres.
  • Bec noir, long et puissant, très légèrement crochu à l’extrémité.
  • Yeux brun foncé.
  • Pattes et doigts noirs, très puissants.
  • Queue en forme d’éventail.

Habitat et besoins

  • Est omnivore. La corneille d’Amérique mange des fruits, des graines, des insectes. À proximité d’un plan d’eau, elle chasse les crustacés, les mollusques et d’autres invertébrés. Elle peut manger dans les poubelles des villes et se nourrir des carcasses d’animaux morts trouvés sur les routes. Elle trouve aussi sa nourriture dans les milieux ouverts comme les dépotoirs, les pelouses et les terrains vagues.
  • Se réfugie et niche dans les grands arbres des cimetières, des parcs ou des vieux quartiers résidentiels. Son nid est souvent réutilisé par d’autres espèces d’oiseaux ou de mammifères, entre autres par l’écureuil, la souris et le raton laveur.
  • Régurgite les matières non digestibles, comme les poils et les os, sous forme de boulettes de régurgitation. Les oiseaux de proie font de même.
  • Ouvre les fruits secs avec son bec ou les laisse tomber sur une surface dure pour qu’ils se brisent. Si elle n’y arrive pas, elle peut utiliser des objets comme outils.
  • Collabore avec ses congénères pour harceler ou chasser les prédateurs, ou pour trouver de nouvelles sources de nourriture.
  • Adore s’allonger sur une fourmilière. Les fourmis s’infiltrent dans son plumage, elles la nettoient, lui enlevant les résidus accumulés sur ses plumes.
  • Forme un couple pour la vie. Les adolescents âgés de 12 mois aident le couple à élever ses oisillons.
  • Pendant la saison froide, le couple rejoint d’autres familles pour former des dortoirs pouvant compter plus de 500 000 individus.
  • Imite le cri de plusieurs autres espèces d’oiseaux et reproduit certains mots.

Ma relation avec les humains

  • La corneille d’Amérique est l’un des oiseaux les plus persécutés. Pour des considérations d’ordre économique, on a abattu, empoisonné et même dynamité des milliers de corneilles. En dépit de tout, les populations continuent à se maintenir, voire à prospérer.
  • Comme la corneille est intelligente, on la dresse parfois pour jouer des rôles assez macabres dans les films.
  • Elle détruit les cultures, ce qui la rend indésirable aux yeux des agriculteurs et des chasseurs. Au printemps, elle mange les jeunes pousses et, à l’automne, les grains des épis.

Conseils pour vivre en bon voisinage

  • Si l’on ne veut pas de sa présence, il faut bien fermer les poubelles.

Villes participantes où cet animal a été vu