Goéland à bec cerclé

Larus delawarensis

Un opportuniste doué d’une grande capacité d’adaptation, répandu dans toutes les provinces canadiennes

Image d'un goéland à bec cerclé naturalisé, vu de profil, tête à droite, sur socle en bois peinturé vert.

Description de l'animal

  • Mesure environ 45 centimètres de long et pèse environ 0,7 kilogramme.
  • Le mâle et la femelle se ressemblent.
  • Plumes blanches sur la tête, le cou, le ventre et la queue. Plume des ailes et du dos grises. Bouts des ailes noirs, tachetés de blanc.
  • Pattes et pieds d’un jaune verdâtre.
  • Bec jaune. Un anneau noir se dessine près de son extrémité.
  • Plumage brun durant les premières années de vie.

Habitat et besoins

  • Est opportuniste. Le goéland à bec cerclé se nourrit de ce qu’il trouve : vers de terre, poissons, petits mammifères, déchets et, très rarement, fruits.
  • Niche en compagnie de centaines, voire de milliers d’autres couples. Il n’a pas besoin d’un très grand territoire; il se contente d’un terrain dégagé, idéalement près de l’eau. Le goéland à bec cerclé fait son nid directement sur le sol. Les couples se partagent les tâches d’incubation et d’élevage de la progéniture.
  • A une espérance de vie de 10 à 15 ans. Les principaux prédateurs du goéland à bec cerclé sont le renard, le raton laveur, la moufette et le grand-duc d’Amérique.

Ma relation avec les humains

  • Avant, le goéland à bec cerclé était un animal marin. Il suivait les bateaux en mer pour se ravitailler. Aujourd’hui, il fréquente les sites d’enfouissement, les marinas, les terrains de golf, les parcs et les terrasses des casse-croûte où les poubelles débordent.
  • Il entre parfois en collision avec les avions.
  • Le goéland à bec cerclé cause parfois des dommages aux récoltes; il mange les graines et les vers de terre. Heureusement, il mange aussi les insectes nuisibles.
  • Le goéland à bec cerclé est probablement une cause du déclin de certaines espèces, comme la sterne commune, la sterne caspienne et le pluvier siffleur, avec qui il entre en concurrence.

Conseils pour vivre en bon voisinage

  • Éviter de nourrir le goéland à bec cerclé.
  • Utiliser des poubelles rigides avec des couvercles qui se ferment bien pour ne pas l’attirer.

Villes participantes où cet animal a été vu