Musée virtuel du Canada
Collections au grand jour : une visite en réserve

Cette dent fossilisée est une molaire de mammouth. Elle était parfaitement adaptée au broutage de l'herbe. Le mammouth n'en avait que quatre, mais chacune pesait jusqu'à 2 kg. Lorsque l'une d'elles était trop usée, une nouvelle se formait en arrière, puis migrait graduellement vers l'avant pour la remplacer. Au cours de sa vie, le mammouth pouvait ainsi produire six séries de dents. Lorsque la dernière se brisait, l'animal ne pouvait plus se nourrir et mourait de faim. Pour déterminer l'espèce et l'âge de l'animal, les paléontologues observent la taille des dents fossiles, leur hauteur et le nombre de crêtes d'émail.

Cette molaire provient du Musée du Séminaire de Nicolet qui l'avait acquise en 1887 de Louis-Honoré Fréchette. Poète, dramaturge et écrivain québécois, il s'est également illustré en politique sur la scène fédérale. Il a remporté le prix de l'Académie française pour son recueil de poèmes intitulé Les Fleurs boréales.

Dent de Mammouth - Une très grosse dent brune munie de plusieurs crêtes d'émail.

Crédits : Musée de la nature et des sciences, Sherbrooke

Une navigation Flash est présente sur cette page. Si
vous ne la voyez pas, veuillez mettre à jour votre Flash Player
et assurez vous d'activer le Javascript.
Visionner sans Flash