Galerie Vignettes Histoires Contactez-nous Recherche
De la subsistance à la collection : les appelants de chasse du Suroît
Musée régional de Vaudreuil-Soulanges
Vaudreuil-Dorion , Québec

Entrez

   Bien qu'utilisé depuis
l'époque où les Amérindiens
peuplaient seuls le
territoire que l'on appelle
aujourd'hui l'Amérique,
l'usage généralisé de
l'appelant de chasse, ce
leurre artificiel employé
pour attirer les canards, ne
se répand qu'au début du 20e

siècle. Suite à l'adoption,
en 1917, de la Convention
concernant les oiseaux
migrateurs entre le Canada et
les États-Unis, l'usage
coutumier d'utiliser des
canards vivants et des
bernaches pour tromper le
gibier est désormais
interdit. Le règne du canard

de bois débute alors pour,
éventuellement, donner
naissance à une des plus
riches formes d'expression de
l'art populaire québécois. De
nombreux artisans québécois
sont ainsi reconnus dans tout
le continent nord-américain,
qu'il suffise de mentionner
les noms d'Orel Leboeuf de

Saint-Anicet ou de Bill
Cooper de Verdun. À cette
confrérie d'artisans qui ont
maintenu et maintiennent
toujours en vie la tradition
bien québécoise de la
sculpture de l'appelant de
bois, s'ajoute, depuis les
années 1950, une autre
catégorie d'artisans

  Suivant
Avis importants  
© RCIP 2016. Tous droits réservés