Musée régional de Vaudreuil-Soulanges
Vaudreuil-Dorion, Québec

Galerie Vignettes Histoires Contactez-nous Recherche
 

De la subsistance à la collection : les appelants de chasse du Suroît

 

 

Avant-propos

Le début d'une collection spécialisée

Depuis 1998, le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges a développé une collection spécialisée comptant, à ce jour, près de 300 appelants de chasse (leurres) issus de l'ensemble du territoire québécois. Plusieurs activités de diffusion ont été organisées afin de présenter ce volet important du patrimoine canadien (expositions temporaires, publications, articles, festivals et conférences). Plus récemment, une exposition permanente consacrée à l'univers des artisans sculpteurs dévoilant une partie de cette collection a été inaugurée le 29 février 2004 sous le titre de L'appelant québécois : un canard qui a «leurre» de plaire. C'est dans cette optique que nous avons participé au programme Histoires de chez nous proposé par le Réseau canadien d'information sur le patrimoine et Patrimoine canadien. En effet, notre collection de références ne cesse de croître et nos recherches sur l'histoire des artisans d'appelants laissent apparaître un monde complexe et fascinant. Il est important que le grand public ait accès à l'ensemble de ces nouvelles informations et que cette exposition virtuelle réalisée par le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, permette aux internautes de s'initier de façon conviviale à cet univers particulier.

Bien sûr notre objectif n'est pas de couvrir l'ensemble du territoire canadien, mais plutôt de nous concentrer sur le Suroît. Cette région qui accueille notre institution depuis plus de 50 ans est bordée de trois étendues d'eau propices à la chasse à la sauvagine (le lac des Deux-Montagnes, le lac Saint-Louis et le lac Saint-François). Ainsi, il n'est guère surprenant d'y retrouver de nombreux sculpteurs d'appelants reconnus dont les leurres sont conservés aussi bien dans des collections privées que publiques. À travers l'histoire et les œuvres des artisans tels que Orel Leboeuf (1886-1968) de Saint-Anicet, Henri Laviolette (1878-1923) de Salaberry-de-Valleyfield, Alain de Lotbinière MacDonald (1886-1961) de Rigaud, Émile Pilon (1885-1968) de Sainte-Anne-de-Bellevue, nous ferons revivre la passion qui animait ces gens.

L'exposition proposée est conçue autour de quatre grandes thématiques :

A- l'évolution de la chasse à travers l'histoire de l'appelant, objet utilitaire qui, à l'origine, répondait à un besoin de subsistance et qui s'est transformé en pièce d'art décoratif;

B- la conception et la réalisation d'un appelant de chasse traditionnel;

C- l'utilisation de l'appelant comme technique de chasse (leurres sculptés avec des attitudes particulières, nombre de pièces par chasseur, etc.);

D- la présentation des principaux sculpteurs de la région du Suroît (leurs histoires, les particularités de leur travail, les raisons économiques, sociales et culturelles qui les poussaient à réaliser des leurres);

Afin d'illustrer nos propos, nous avons utilisé plusieurs documents, iconographies, témoignages, photographies d'appelants et vidéos. Pour réaliser ce projet, nous avons puisé à même les collections du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges et du Centre d'histoire La Presqu'île (centre d'archives agréé par les Archives nationales du Québec situé dans l'un des trois bâtiments du musée). De plus, nous avons fait appel à d'autres institutions muséales (Musée de Lachine et Musée de la civilisation) pour offrir un éventail encore plus complet du monde de l'appelant de chasse. En terminant, nous avons profité des liens de confiance qui se sont tissés depuis plusieurs années avec des collectionneurs privés, des organismes, des artisans sculpteurs ou leurs descendants pour enrichir nos recherches et réaliser des témoignages qui sont intégrés à notre production.

Bonne visite !

 

Imprimer la page

Avis importants  
© RCIP 2016. Tous droits réservés