Du fond du rang à la rue Principale

Créateur(s) : Centre d'interprétation du Moulin Bernier

Cette histoire de chez-nous raconte le peuplement du plateau de la Haute-Beauce, au Québec, depuis la fin de l'ère glaciaire jusqu'au début de l'ère industrielle. Le plateau de la Haute-Beauce fait partie d'une des trois grandes régions naturelles de l'Amérique du Nord, soit la chaîne de montagnes des Appalaches. La Haute-Beauce est un petit plateau d'une altitude moyenne de 400 mètres, d'abord habitée par les Méganticois il y a 12 000 ans, après le retrait graduel des glaciers.

Au 17e siècle, les colonisateurs anglais et français débarqués sur la côte atlantique ont rencontré les Abénakis ou Peuples du soleil levant. Comme leurs lointains ancêtres méganticois, ces amérindiens naviguaient sur les rivières à partir du littoral océanique jusqu'au fleuve Saint-Laurent. Notre plateau servait alors de voie de passage et de territoire de chasse.

L'histoire de la colonisation de notre coin de pays est encore vive dans la mémoire des enfants des premiers défricheurs. Nous vous proposons notamment des extraits vidéo illustrant une promenade dans le 8e rang Nord et une marche sur la rue Principale du village de Courcelles, deux artères typiques du développement rural en Haute-Beauce. Ces extraits contiennent des témoignages recueillis auprès de deux témoins extraordinaires en Odelpha Blanchette et Réginald Saint-Pierre.

Pour réaliser cette exposition virtuelle, le centre d'interprétation du Moulin Bernier s'est associé au groupe de recherche Paysmage pour organiser deux matinées nommées « Les Vieux de la vieille ». Ces rencontres filmées en haute définition ont permis à huit autres aînés de nous raconter l'évolution des rangs et du village, depuis la chasse au chevreuil -qui se faisait directement du balcon -, à la fabrication du pain de ménage au temps de la lampe à l'huile, jusqu'au moment où les défricheurs devenus âgés sont déménagés au village avec leur propre maison. Tout ceci s’est déroulé juste avant l’arrivée de l’électricité et la construction des premières usines de confection, vers 1950.

Visiter l'exposition :