Toute veillée de Noël se devait d’être agrémentée  de chants de Noël, mais aussi de chansons populaires. Évidemment, toute la gamme des cantiques religieux y passait. Nombre d’entre eux ont d’ailleurs été colligés par Ernest Gagnon, qui fut l’un des premiers au Québec à s’y intéresser. Sa collecte de cantiques fit d’ailleurs l’objet de recueils intitulés Cantiques populaires du Canada français, édités en 1897 et 1906.

Outre les cantiques religieux, on chantait également des noëls anciens comme « D’où viens-tu bergère? ». Ernest Myrand publia un recueil de ces noëls anciens de la Nouvelle-France.

Des vieux noëls français, en passant par les christmas carols américains, dont le fameux « White Christmas » popularisé par Bing Crosby, on arrivait aux chansons populaires plus récentes telles que « Le petit renne au nez rouge », « Petit papa Noël » et « Vive le vent », pour ne nommer que celles-là. Même si elles ne faisaient pas partie des chants de Noël traditionnels, d’autres chansons folkloriques, à boire ou à répondre, n’en figuraient pas moins au répertoire des veillées du temps des fêtes.


RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine
RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons