La beauté du hockey relevait de sa simplicité. Pour pratiquer ce sport, qui se répandait à travers tout le Canada, il suffisait d’une surface glacée, plutôt facile à trouver, un bâton, et bien entendu, une rondelle.

Avant la rondelle en caoutchouc vulcanisé que nous connaissons aujourd’hui, les matchs de hockey se jouaient avec divers objets : balles en caoutchouc naturel, fruits gelés, rondelles de fumier ou de bois. Le disque plat portant le nom de rondelle aurait officiellement été utilisé à Montréal, le 3 mars 1875. C’est donc au tournant du siècle que la rondelle est apparue. Elle conserva sensiblement la même forme jusqu’en 1996, date à laquelle la rondelle « FoxTrax » a été adoptée. Le réseau de télévision Fox, qui détenait alors le contrat de télédiffusion des parties de la LNH, a conçu la nouvelle rondelle pour satisfaire les téléspectateurs qui avaient de la difficulté à suivre la rondelle à l’écran. « FoxTrax » était alors munie d’un émetteur qui semblait briller à l’écran. Or, elle voyageait à une telle vitesse qu’elle laissait une traînée lumineuse derrière elle. Cette nouvelle technologie est loin d’avoir conquis les amateurs de hockey. Après un essai qui frisa le ridicule, elle a vite été abandonnée après les séries éliminatoires.



RCIP

© 2001, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons