« L'homme est né libre, et partout il est dans les fers. »

Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat social

Un des problèmes centraux que soulevaient la philosophie des Lumières et les interprétations romantiques de Jésus, c'était qu'elles n'expliquaient pas pourquoi un personnage si éminemment captivant - ce modèle de la pensée rationnelle, cet artiste de génie - avait été crucifié. Les XIXe et XXe siècles répondraient à cette question en proposant une nouvelle image, celle d'un Jésus libérateur. Cette vision de Jésus ne pouvait qu'être rejetée parce qu'elle faisait de Jésus le défenseur intègre de la justice de Dieu et qu'elle prenait carrément position contre tous ceux qui opprimaient les hommes, les femmes et les enfants de la terre. Jésus s'était incarné, non pour repousser les frontières de la philosophie rationnelle ni pour inspirer les entreprises de création des artistes, m Pour en lire plus
« L'homme est né libre, et partout il est dans les fers. »

Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat social

Un des problèmes centraux que soulevaient la philosophie des Lumières et les interprétations romantiques de Jésus, c'était qu'elles n'expliquaient pas pourquoi un personnage si éminemment captivant - ce modèle de la pensée rationnelle, cet artiste de génie - avait été crucifié. Les XIXe et XXe siècles répondraient à cette question en proposant une nouvelle image, celle d'un Jésus libérateur. Cette vision de Jésus ne pouvait qu'être rejetée parce qu'elle faisait de Jésus le défenseur intègre de la justice de Dieu et qu'elle prenait carrément position contre tous ceux qui opprimaient les hommes, les femmes et les enfants de la terre. Jésus s'était incarné, non pour repousser les frontières de la philosophie rationnelle ni pour inspirer les entreprises de création des artistes, mais pour rétablir un ordre mondial juste, pour chasser tous les changeurs de tous les temples, pour libérer tous ceux qui étaient pris dans le piège de l'esclavage, pour rendre à l'humanité sa dignité. Dans le monde moderne, cette perception du Christ comme libérateur résonne encore dans le cri de ralliement du mouvement des droits civils, « Que la liberté retentisse ! »

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Les vendeurs chassés du temple

Outragé par la cupidité qui dégrade le temple, à son avis, Jésus chasse les changeurs et ouvre la « maison de son Père » à toutes les personnes qui croient, qu'elles soient riches ou pauvres.

Épiphanie (attribuée au) maître de Kress
Collection Musée des beaux-arts de l'Ontario, Don de Joey et Toby Tanenbaum, 1988.
vers 1480 - 1500
Huile sur toile
Acc. no. 88/340. PMA:J99.1710
© Collection Musée des beaux-arts de l'Ontario


« John Newton, commis, un jour infidèle et libertin… a, par la riche miséricorde de Notre-Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, été préservé, rétabli, pardonné et appelé à prêcher la foi qu'il s'était longtemps employé à détruire. » [traduction]

Épitaphe de John Newton

Le 10 mai 1748, alors que son navire était ballotté en tous sens par une mer démontée, John Newton s'est tourné vers le ciel pour implorer Dieu de le délivrer. L'incident a été un tournant dans sa vie et est devenu le symbole des eaux tourmentées au milieu desquelles un grand nombre d'êtres humains doivent mener leur vie. Le fait d'être sorti indemne de la tempête a profondément marqué la vie de Newton. Il avait un jour été capitaine d'un navire d'esclaves mais renonça par la suite à cette pratique, consacrant la dernière partie de sa vie à la défense de l'abolitionnisme. En 1807, p Pour en lire plus
« John Newton, commis, un jour infidèle et libertin… a, par la riche miséricorde de Notre-Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, été préservé, rétabli, pardonné et appelé à prêcher la foi qu'il s'était longtemps employé à détruire. » [traduction]

Épitaphe de John Newton

Le 10 mai 1748, alors que son navire était ballotté en tous sens par une mer démontée, John Newton s'est tourné vers le ciel pour implorer Dieu de le délivrer. L'incident a été un tournant dans sa vie et est devenu le symbole des eaux tourmentées au milieu desquelles un grand nombre d'êtres humains doivent mener leur vie. Le fait d'être sorti indemne de la tempête a profondément marqué la vie de Newton. Il avait un jour été capitaine d'un navire d'esclaves mais renonça par la suite à cette pratique, consacrant la dernière partie de sa vie à la défense de l'abolitionnisme. En 1807, peu de temps avant la mort de Newton, le gouvernement anglais a officiellement mis fin à la pratique du commerce des esclaves. Le passage de la nuit à la lumière vécu par Newton a été immortalisé dans les versets de son hymne le plus célèbre « Grâce infinie » où il est question de la douceur du son qui a sauvé un vaurien.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

John Newton

« Grâce infinie », l'un des hymnes les plus convaincants de Newton, a eu une influence sur un événement crucial de l'histoire du monde - l'abolition de l'esclavage.

The Provincial Museum of Alberta

Gravure
PMA:J99.1828
© The Provincial Museum of Alberta


« …je désire communiquer aux autres ce qui me touche si fortement et ce qui, à mon avis, a une énorme importance, à savoir ce qu'on appelle non-résistance, mais qui pour l'essentiel n'est que l'enseignement d'amour, quand il n'est pas déformé par de fausses interprétations… Cette loi a été proclamée par tous les sages du monde, qu'ils fussent indiens, chinois, juifs, grecs ou romains. Je pense que c'est le Christ qui, de tous, l'a exprimée avec le plus de clarté… »

Lettre de Tolstoï à Mohandas K. Gandhi, le 7 septembre 1910

Peu de temps avant sa mort en 1910, Léon Tolstoï, le grand écrivain russe, a écrit une lettre à un admirateur en Afrique du Sud, dans laquelle il affirmait sa foi en l'« enseignement d'amour » que le Christ, selon lui, a le plus parfaitement incarné. Le destinataire de la lettre était Mohandas Gandhi et cette idée a été concrétisée dans la campagne de non-violence que ce de Pour en lire plus
« …je désire communiquer aux autres ce qui me touche si fortement et ce qui, à mon avis, a une énorme importance, à savoir ce qu'on appelle non-résistance, mais qui pour l'essentiel n'est que l'enseignement d'amour, quand il n'est pas déformé par de fausses interprétations… Cette loi a été proclamée par tous les sages du monde, qu'ils fussent indiens, chinois, juifs, grecs ou romains. Je pense que c'est le Christ qui, de tous, l'a exprimée avec le plus de clarté… »

Lettre de Tolstoï à Mohandas K. Gandhi, le 7 septembre 1910

Peu de temps avant sa mort en 1910, Léon Tolstoï, le grand écrivain russe, a écrit une lettre à un admirateur en Afrique du Sud, dans laquelle il affirmait sa foi en l'« enseignement d'amour » que le Christ, selon lui, a le plus parfaitement incarné. Le destinataire de la lettre était Mohandas Gandhi et cette idée a été concrétisée dans la campagne de non-violence que ce dernier a menée contre la règle britannique en Inde. Inspiré en particulier par le Sermon sur la montagne, Gandhi a eu recours au plus radical des instruments - la non-agression - pour rendre inopérante et éventuellement faire tomber la règle coloniale britannique. Quand Gandhi est mort martyr de son combat en 1948, le monde avait commencé à voir, sinon à apprécier, que les révolutions fondées sur l'espoir et la non-violence, sur le message d'amour et de dignité du Christ et de Gandhi, étaient difficiles à repousser avec les mécanismes de l'État.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Mémorial Gandhi

L'inscription qui accompagne cette œuvre est extraite des paroles de Martin Luther King, fils : « La méthode de Gandhi était, du point de vue moral et pratique, la seule méthode sûre qu'une population opprimée pouvait mettre en œuvre dans sa lutte pour la liberté. » [traduction]

The Provincial Museum of Alberta
vers 1986
Sculpture
PMA:J99.1974
© The Provincial Museum of Alberta


Ghandi en prison

Quand nous craignons Dieu, nous ne pouvons craindre aucun homme, aussi haut placé soit-il, et si vous voulez poursuivre le voeu de la verité, alors l'absence de peur est absolument nécessaire. Gandhi, La Voeu de sans Peur

La photographie est une gracieuseté du Gandhi Memorial Museum à Madurai.

Photographie
© Gandhi Memorial Museum à Madurai


« … viendra le jour où l’Âme saura que, quand les enfants déshérités de Dieu s’assoyaient à un comptoir pour manger, en fait ils défendaient débout ce que le rêve américain a de mieux à offrir ainsi que les valeurs les plus sacrées de leur héritage judéo-chrétien… » [traduction]

Martin Luther King, fils, Lettre de la prison de Birmingham

Sans Jésus et la tradition chrétienne, le mouvement pour la défense des droits civils - même s’il avait existé - aurait été totalement différent. En effet, Martin Luther King, fils (1929-1968), pasteur baptiste et éminent défenseur des droits civils, a trouvé son inspiration dans sa vision d’une obéissance radicale au Christ et à ses disciples. King a trouvé dans l’Écriture sainte, surtout dans le Sermon sur la montagne, l’expression suprême de l’amour du prochain - un amour qui transcende la violence et la ha Pour en lire plus
« … viendra le jour où l’Âme saura que, quand les enfants déshérités de Dieu s’assoyaient à un comptoir pour manger, en fait ils défendaient débout ce que le rêve américain a de mieux à offrir ainsi que les valeurs les plus sacrées de leur héritage judéo-chrétien… » [traduction]

Martin Luther King, fils, Lettre de la prison de Birmingham

Sans Jésus et la tradition chrétienne, le mouvement pour la défense des droits civils - même s’il avait existé - aurait été totalement différent. En effet, Martin Luther King, fils (1929-1968), pasteur baptiste et éminent défenseur des droits civils, a trouvé son inspiration dans sa vision d’une obéissance radicale au Christ et à ses disciples. King a trouvé dans l’Écriture sainte, surtout dans le Sermon sur la montagne, l’expression suprême de l’amour du prochain - un amour qui transcende la violence et la haine. C’est uniquement par cet amour, concrétisé dans la pratique de la résistance non violente, que les Enfants de Dieu pourraient être réunis. La fidélité de King aux enseignements de Jésus lui a coûté cher : il fut assassiné en 1968. Sa vision de liberté et d’égalité pour les Afro-Américains reste vivante dans son invocation claironnante, aussi puissante aujourd’hui qu’hier : « Que la liberté retentisse ! »

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Départ d'Égypte des enfants d'Israël

Comme Moïse avait autrefois libéré les enfants d'Israël de l'esclavage en Égypte, Martin Luther King a cherché à libérer les Afro-Américains de l'esclavage socio-politique, psychologique et spirituel.

Collection The Provincial Museum of Alberta

Gravure
PMA:J99.1524
© Collection The Provincial Museum of Alberta.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • expliquer le sens de ’’Jésus, le Libérateur’’ et à l’aide d’exemples, décrire comment la théologie du Christ a influencé les hauts dirigeants et les événements.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons